Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/10/2012

le sourire de l'absente - livre

"le sourire de l'absente" d'André Cohen Aknin est édité à l'Atelier du Hanneton - Stéphane Landois éditeur typographe imprimeur. Parution prévue : 15 octobre

André donnera une lecture à la Librairie Les Cordeliers, à Romans, le 19 octobre à 19h.

le sourire de l'absente,andré cohen aknin,atelier du hanneton,stéphane landois,librairie des cordeliers,romans sur isère,théâtre de la presle,roman(s) à romans,yvonne collino,poésie,danse contemporaine

Le texte chante les pays du Sud, mais aussi les pays du Nord, la marche qui éveille les mots, la rencontre avec la peinture qui fait éclore une musicalité.

Cela commence par l'arrachement à une terre, l'Algérie, et l'arrivée en métropole. Le voyage se poursuit : voyages sur les routes, voyages sur les mots. Un homme, une femme. Il chemine avec ses doutes, plonge dans l'enfance et le pays natal, réveille les bagarres de l'adolescence et la blessure de l'exil tandis qu'il s'ouvre à d'autres univers. Elle porte le chant des femmes, incarne un monde fait de silence, de musique et de mouvement. Elle et lui sont unis par un fil invisible.

Une écriture sans ponctuation semblable à une fugue.

"abandonner sa terre demande du temps demande qu'on laboure aux exilés il ne reste que l'encre où semer ou le sang"

Un spectacle texte et danse "le sourire de l'absente" avec André et Yvonne Collino, danseuse chorégraphe est en préparation. L'équipe de création sera en résidence au théâtre de la Presle courant septembre. Une représentation aura lieu le samedi 17 novembre, à 19h30 dans le cadre du Festival du livre "roman(s) à Romans 2012".

10/09/2012

L'Atelier du Hanneton

Si l’on s’égare sur les chemins de la Drôme, à l’écart des autoroutes, on peut découvrir à Charpey, l’Atelier du Hanneton. Si l’on s’égare sur les chemins des livres, loin des best-sellers et des ouvrages médiatisés, on peut rencontrer un éditeur artisan imprimeur.

P1130310_2.JPG

Dans une maison en pleine campagne : une salle d’exposition, un atelier de fabrication, un lieu de lecture publique. C’est un espace chaleureux d’où émerge un sentiment de quiétude. La lumière marie les vernis des poteries de Marie-Pierre Bonnardel et les couvertures des livres de Stéphane Landois. Un fauteuil près d'une fenêtre donne sur le jardin. Ici, on a l’impression de disposer du temps à volonté, qu'il est matière même et qu'on peut le toucher en touchant un livre, en effleurant une poterie.

Tout est sobriété, y compris l’accueil.

La poésie est là, dans les textes choisis par Stéphane. Chaque texte lui inspire une création artisanale. Poésie visuelle, tactile, olfactive même. Les couvertures sont en papier, carton, matières végétales, tissu, ornées parfois de feuilles insolites, cuir, ficelle. Et toujours dans une simplicité, un élégance qui est sa marque. La matière en accord avec l'écriture.

A l’Atelier du Hanneton, on trouve aussi des livres d'autres éditeurs de poésie. C’est un lieu de rencontre.

P1130299_2.JPG

Lignes de plomb sorties d'une linotype, composition des pages à la main, feuillets cousus, Stéphane travaille à l'ancienne. Il faut le voir entrer en relation avec le matériau, le voir monter un livre. Les mains vont vers les matières. Pourquoi tel papier, tel tissu, fil, couleur ? Il cherche l’accord avec le texte, son rythme, son chant même. Vient le montage à blanc pour se donner une idée du format du livre, de ce qu'il donnera comme objet, sa consistance dans la main et sous les yeux. Il y a le regard sur les pages, la place du texte, le volume des blancs qui sont des silences où viennent résonner les mots. Chaque réalisation est une création.

Le livre actuellement en préparation est « le sourire de l’absente » un texte que j’ai proposé à Stéphane, texte sur l’exil, le voyage, la masculin et le féminin.

Un spectacle texte et danse, avec la danseuse Yvonne Collino, ainsi que des lectures accompagneront la sortie du livre.

André Cohen Aknin

Atelier du Hanneton et atelier de poterie - Les Presles 26300 Charpey - 04 75 59 69 54 

• Lectures : "Déambulation d'automne" autour du voyage au Château de Peyrins, les 29 et 30 septembre prochain.

• L'équipe du "sourire de l'absente" sera en résidence de création au théâtre de la Presle à Romans du 17 au 25 septembre 2012.

24/07/2012

La marche des femmes

natalia capellini,valentine lavanture,campement européen des jeunes féministes,étoiles d'encre,féminin masculin,behja traversac,miki nakumara,jean-michel letellier,olga valparaiso,carole menahem-lilin,annick demouzon,wassylia tamzaliEn juin s'est tenu à la Maison de quartier St Nicolas à Romans sur Isère une rencontre européenne "Marche mondiale des femmes" avec des débats, projections, expositions, concert et pique-nique.

Deux jeunes femmes, Nathalia Capellini et Valentine Lavanture ont présenté le premier Campement européen des jeunes féministes. Il avait eu lieu à Toulouse en juillet 2011 et avait rassemblé 70 jeunes femmes représentant dix pays. Elles avaient organisé ensemble le programme, la répartition des tâches pour une vie communautaire pendant une semaine. Le but était de créer un espace de partage. Les discussions en ateliers s'orientaient principalement sur le féminisme et l'écologie, mais aussi sur des problèmes concrets qui se posent à elles et qui peuvent être différents selon les pays et les traditions. Cet été, le rassemblement est prévu en Roumanie. Le témoignage de Nathalia et Valentine montrait la capacité et la volonté de jeunes femmes pour s'affirmer et créer une solidarité qui corresponde aux besoins réels des jeunes européennes.

Qu'est-ce donc être femme aujourd'hui ?

C'est la réflexion que s'était donnée la revue "Étoiles d'encre" dans le numéro 47-48 intitulé Féminin Masculin paru à l'automne 2011.

On trouve dans ce numéro des écritures fortes et audacieuses. Le thème y est abordé avec subtilité, sincérité, dans des textes questions, des textes affirmations, des textes témoignages. "Une mosaïque empreinte de  gaieté et de nostalgie, de rires et de cris de douleur, d'humour aussi, d'exubérance" ainsi que Behja Traversac la définit dans son édito. Un couple d'artistes Miki Nakamura et Jean-Michel Letellier y présentent leur démarche artistique duelle dans l'harmonie et non l'opposition.

Les récits de vie à travers prose, théâtre, poésie donnent chair à cette réflexion plurielle marquée par l'authenticité, la générosité, la révolte. Entre en jeu la grammaire de notre langue qui laisse son empreinte sur la pensée. À travers des entretiens et articles, particulièrement celui dOlga Valparaiso "Mauvais genres", s'affirme le désir de changer les normes, la revendication d'une liberté de vivre entière, non plus dans la complétude des sexes, mais dans la capacité de s'affirmer seul au féminin ou au masculin. "Une androgynie fondamentale qui ouvre des chantiers insoupçonnés dans tous les domaines des relations humaines et de son action sur le monde". Devenir Autres, écrit-elle, entrer dans un changement radical des mentalités. Ce que Carole Menahem-Lilin exprime en disant : "Tout porter en soi, fille et garçon, terre et ciel, émotion et mesure,/ quelle merveille" et encore "On ne trouve jamais sa part manquante / on la crée"

Cet appel au changement fait le grand écart avec la femme voilée de la nouvelle d'Annick Demouzon "Le Prix", avec l'évocation de Wassylia Tamzali qui  parle de ses rencontres avec des étudiantes algériennes à Constantine, de leur liberté qui reste à conquérir.

Les femmes sont en marche, leur regard porte loin devant et le chemin sera long.

Geneviève

17/06/2012

A vivre le chant

P1110117.JPG

 

 

 

Juin

Pluie et soleil

nature en liesse

écouter ce chant

 

Guillevic écrivait : 

Le chant

Ouvre ses espaces

En dehors de l'espace

…… 

Chacun va

Chantant sa différence

Et voulant la garder,

Chacun ayant besoin

D'entendre d'autres chants

Pour être sûr du sien

……

Bien sûr,

Des choses chantent

Plus et mieux que d'autres

Parfois ce sont

Les plus timides

……

La lumière

Nous transpose

Le chant

Des étoiles filantes

……

Il semble parfois

Que le chant

ne vient pas d'une source,

Qu'il existe par lui-même,

Permanent,

Qu'il dit l'éternité.

 

extraits de Le Chant Poésie/Gallimard

09/04/2012

le sourire de l'absente

 

P1120282.JPGle sourire de l’absente est une recherche de création entre l’écriture texte, chorégraphie, musique et la scène.

Sur un texte d'André Cohen Aknin avec pour thème l'exil, le voyage, le masculin et le féminin, un spectacle est en préparation. Il est actuellement en répétition aux Nouvelles Planches à Romans.

Le texte chante les pays du Sud, mais aussi les pays du Nord, la marche qui éveille les mots, la rencontre avec la peinture qui fait éclore une nouvelle musicalité.

 

P1120257.JPG           

 

La danse a son langage, crée son propre univers. Elle s’unit à la parole pour en jouer, s’en éloigner, la rejoindre à nouveau.

Un homme, une femme, unis par un fil parfois invisible. Il est assoiffé d'inconnu tout en portant la terre de ses ancêtres à ses souliers. Elle porte les chants des femmes et cherche sa propre liberté.

 

 

Extraits :

au féminin changement de tonalité l’écriture devient fugue et les voyelles se transforment en signes se mêlent au rythme des tambours au tempo de prendre le pas sur la ponctuation il n’y a pas de majuscule en musique suite de hautbois violoncelle clap clap au micro on parlera longtemps du noir à cause du chant je ne parle pas d’harmonie juste du bourdonnement de la forêt des os

je suis d’un pays où l’on parle au son du violon et de la derbouka l’écriture redevient voix sans frontières

résonne par moments le pilon de ma grand-mère cuisinière couleur cuivre l'onde de son timbre court sous mes pas

Deux modes de spectacle sont envisagés : une petite forme réservée aux petits espaces, en milieu scolaire, en centres de formation, de rééducation, d’hospitalisation, en appartement… Une grande forme, pour les grands espaces, les théâtres…

Le recueil le sourire de l’absente sera édité par l’Atelier du Hanneton selon la fabrication artisanale qui est celle de Stéphane Landois, l’éditeur imprimeur. Une exposition sera construite avec lui.

Création prévue à l'automne 2012 avec le soutien de la ville de Romans : Résidence de création au Théâtre de la Presle en septembre 2012. Elle pourra être suivie par des lycéens. 

le sourire de l’absente

Spectacle texte et danse avec André Cohen Aknin, auteur, comédien 

et Yvonne Collino, danseuse, chorégraphe

Mise en jeu et en espace collective avec Geneviève Briot

Coréalisation Association Bleu 31  &  Compagnie Le Fil  à la Patte