Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

théâtre

  • André Cohen Aknin

    Auteur, lecteur public

    Dans mon pays, dit-il, on parle au son du violon et de la derbouka. De sa terre natale, il garde la musicalité et le sens de l'accueil. Auteur et homme de théâtre, il chemine à travers voyages et vie quotidienne à la rencontre des autres.

    En 1983, il s'installe dans la Drôme, rencontre Geneviève Briot. Ensemble, ils donnent des récitals de poésie. Ils sont "Toujours et Jamais", puis les "Colporteurs liseurs".

    Auteur de pièces de théâtre, tournées en France et à l'étranger, il a aussi publié un roman "La lèvre du vent" aux Editions L'Harmattan - 2006 ; il y évoque l'Algérie, une terre où les traditions juives et berbères se sont mêlées au long des siècles. Une terre où l'oralité donne au mot couleur et saveur, une terre où il a vécu jusqu'à l'âge de 13 ans. Benjamin Stora parle d'un ouvrage "passionnant de sensibilité et d'érudition".

    Il chemine avec des musiciens, enseigne la communication, forme des enseignants, des élèves, des bibliothécaires à la lecture à voix haute, crée des rencontres : Mots de passe, Petites cours et résonances et met en scène des événements comme la "Biennale de l’International de Romans" qui a reçu le Prix national de l’innovation publique "Territoria 2004".

    En 2006, il participe à un collectif de créateurs "31 minutes", un itinéraire entre l'image et le trait, l'écriture et la voix. Son écriture devient alors plus sobre.

    "Le sourire de l'absente", un récit poétique publié à L'Atelier du Hanneton en 2012, est dans ce cheminement. Il y a les pays du sud, les pays du nord, les peintures de Giorda et de Modigliani qui bouleversent sa perception, l'amènent à une autre musicalité. Il donne actuellement une lecture récital de ce texte. Pour lui, le texte se fait chant, parole et musique en même temps.

    - "Le sourire de l’absente", récit poétique. Editions L'Atelier du Hanneton, 2012
    - "La lèvre du vent", roman. Editions L'Harmattan, 2006
    - "Le carnaval de votre enfance". Paroles de résidents, Ehpad de Romans. 2010
    - "Chronique d’un passager clandestin", récit d'une création théâtrale. 95-96. Inédit

    THÉÂTRE, écriture

    - “Salut Blaise”, 1988
    - “Tous les murs donnent au sud”, 1989
    - “Jour de marché”, 1998
    - "Les gens d’ici”, 1994
    - “Comme un Blues”, 1996
    - “Les pensionnaires”, 1996-97
    - “Jugement de Carmentran”, 1997
    - “Visages”, 1998
    - “Conversation sur un fil”,  2000-2002. Coauteur Geneviève Briot
    - “Molière al-Qabbânî”, 2001-2003. Coauteur Mohamed Machti
    - "Le chant d’Abelle", 2006 - 2008
    - "Le sourire de l'absente", 2012

    RÉCITALS ET LECTURES DE POÉSIE CONTEMPORAINE

    -Toujours et jamais et ses musiciens, 1986-87.
    - Récitals de poésie contemporaine avec le pianiste Pascal Cappuccia.1991.
    - Les Colporteurs liseurs, avec Geneviève Briot, depuis 1997 :
    "Le monde a mille voix",  "Alain Borne, une poésie d'ombre et de feu", "Andrée Chedid, un univers", "Paul Vincensini, une poésie en bleu majeur", "Le bruit des mots, le bruit du monde", "Vivre ensemble", "Des saveurs et des livres", "Il pleut des oiseaux bleus"…
    "La poésie d’Afrique du Sud", 2007.
    "Le sourire de l'absente", lecture récital, 2013,

    CRÉATION, EXPOSITIONS, MISES EN SCÈNE

    - "Mots de passe", 1985-86. Un espace où les créateurs peuvent s’exprimer.
    - "Petites joies avec pignon sur rue", 2000. Création de rencontres d’auteurs. Romans. Evénement festif.
    - "Danse avec les mots" 2002. Lecture récital avec deux équipes de médiathèques.
    - "Biennale de l’International de Romans", 2004, 2006, 2008, 2010. La première manifestation a reçu le Prix national de l’innovation "Territoria, 2004"
    - "31 minutes", 2006.  Un itinéraire entre l'image et le trait, l'écriture et la voix. Avec un collectif de créateurs.
    - "Sur le chemin de Compostelle". Scénario et mise en scène - chorale, 2010.
    - "Quand 1+1 font 4", 2014. Avec Stéphane Landois de l'Atelier du Hanneton. Lecture.
    - "Paroles de silence", encres et poésies. Exposition à Bourg les Valence. 2013
    - Assistant mise en scène “La vie de Galilée” de B. Brecht mise en scène de Philippe Delaigue, 1995-96. Et stage mise en scène avec François Rancillac Comédie de Saint-Etienne, 2010.

    INTERVENTIONS EN MILIEU SCOLAIRE ET UNIVERSITAIRE

    Lectures, ateliers voix, ateliers d'écriture. IUFM Aubenas, Grenoble, Lycées, collèges, écoles primaires, médiathèques, FOL…  Recueils : "C'est de moi que l'on parle" - "De feu et d'encre" - "Portraits de femmes" - "A celle, à celui qui viendra" - "Tais-toi et mange".

    Membre de la Maison des Écrivains (MEL) et de la Société des Auteurs (SACD)

  • Théâtre à Clérieux - Drôme

    Nous vous communiquons le programme du Festival Théâtre Automne que nous avons le plaisir de parrainer.

    Festival Théâtre Automne

    Salle des fêtes de Clérieux Drôme

    les 23 24 25 octobre 2015 

    • vendredi 20h30 - comédie "Au rendez-vous des autres" par le Théâtre inattendu de Sauzet 

    samedi 10h30 - rencontre d'auteurs Geneviève Briot et André Cohen Aknin sont auteurs de théâtre, de poésies et de romans. Ils sont Drômois, mais pas seulement. leurs vies sont marquées par le voyage. Ils viennent en voisins se présenter à nous. 

    • samedi 16h - comédie dramatique "Échec à la reine" d'Andrée Chedid par les Zygomatics de Valence 

    samedi 20h30 - comédie dramatique "L'Atelier" de Jean-Claude Grumberg par le Théâtre d'en Face d'Annonay

    • dimanche 11h - Apéro spectacle. Temps convivial animé par les troupes du CD 26

    • dimanche 15h - comédie absurde "Le spectateur condamné à mort" de Matei Visniek par le Théâtre de la Grille verte de St Étienne

    tarifs :10 € - réduit : 6 € - Pass : 15 €

    théâtre,clérieux,drôme,théâtre inattendu,geneviève briot,andré cohen aknin,andré chedid,zygomatics,jean-claude grumberg,théâtre d'en face,cd26,mateï visniec,théâtre de la grille verte

     

     
  • Festival du livre roman(s) à Romans 2012

    Nous aurons le plaisir de vous accueilir au festival du livre "roman(s) à Romans 2012 qui se tiendra dans la salle des Cordeliers les samedi 17 et dimanche 18 novembre. 

    des cerises en hiver,geneviève briot,l'harmattan éditions,lorraine,vie de femmes,xxesiècle

     

     

    Geneviève y présentera "Des cerises en hiver", édité chez l'Harmattan. Elle lira des extraits de ce roman le dimanche à 17h

     

     

     

    le sourire de l'absente,andré cohen aknin,atelier du hanneton,stéphane landois,librairie des cordeliers,romans sur isère,théâtre de la presle,roman(s) à romans,yvonne collino,poésie,danse contemporaine

     

    André présentera "le sourire de l'absente", édité à l'Atelier du Hanneton - Stéphane Landois.



     

     

    A4-afficheM.jpg

     


     Un spectacle texte et danse, adapté de l'ouvrage "le sourire de l'absente", sera présenté le samedi 17 novembre à 19h30 au théâtre de la Presle.

  • Étranges étrangers

    Cinq hommes sous une toile plastique s'abritent sous la pluie. Ils attendent le camion qui doit les emmener sur le chantier. ils viennent de différents pays, Paco, Luca, Larbi, Diatta, Janusz. Ils sont dans la même galère, à la merci d'un patron, d'un travail momentané. Ils ont en commune d'être déracinés, de travailler et de vivre dans un même lieu, mais chacun tient en lui le secret de sa vie, de ses aspirations. Peu à peu, on découvre la nostalgie de celui qui pense à son fils, le désarroi de celui qui boit, de celui qui a fait de la prison, le désir de celui qui veut partir ailleurs, de celui qui veut raconter des histoires. Chacun se livre à petites touches, avec pudeur. Un partage qui n'exclut pas la violence, la trahison. Vivre ensemble n'est pas si simple.
    Telle est l'histoire de "Cinq hommes" de Daniel Keene, auteur australien, présentée par la Compagnie du Passage (Suisse) à la salle jean Vilar à Romans-sur-Isère, les 14 et 15 mars, à l'initiative de la Cie L'Œil nu. Une grande justesse dans le jeu des comédiens, une mise en scène astucieuse et esthétique de Robert Bouvier. Un beau spectacle qui fait comprendre de l'intérieur, la détresse d'exilés que, le plus souvent, nous ne connaissons que de loin.
    Même sans terre, les migrants ont une identité, une humanité à nous proposer.
    Nous retrouverons ce thème de « migrants » lors de la prochaine Biennale de l’international de Romans sur Isère, « BISE 2008 » qui aura lieu dans la semaine du 6 au 11 mai 2008. Cette BISE a pour thème : « Identité et universalité » avec une approche particulière de l’hospitalité. Pour le programme voir Blog : http://bisederomans.blogspot.com/

  • Le Chant d'Abelle

    35e41076b66b91598eb9e21b1df54cd3.jpg

    LE CHANT D’ABELLE
    Une pièce de théâtre
    d’André Cohen Aknin

    Théâtre du Local
    Mise en scène d’Edouard Martini
    Masques et atmosphère de Lydia Héritier
    Avec Natacha Hébert, Marie Rouge, Michel Jovanovic

    Le vendredi 29 février 2008
    à La salle des fêtes de Loriol - 26270 à 21 heures

    Rencontre avec l’auteur et le metteur en scène
    Réservation : 04 75 57 24 06

        Abelle est une femme en quête de liberté. Elle fuit après avoir tué son frère jumeau. Son errance est jalonnée de rencontres qui la rebutent, la déconcertent. Seul, René prince charmant made in poubelle sait l'écouter. Un chant venu du Grand Nord habite l'imaginaire de la jeune femme. Un musicien l'accompagne sans qu'on sache s'il existe vraiment. Abelle pourra-t-elle se laver de ses maux et renaître ?

        La création de cette pièce a eu lieu en 2006 par le Théâtre du Local. Elle est reprise aujourd’hui.

        J’ai écrit ce texte entre 1999 et 2005. A l’origine, je ne savais pas quelle forme prendrait l’écriture : pièce de théâtre, roman ? Au fil du temps, la question ne s’est plus posée. Il s’agissait d’embarquer le spectateur-lecteur dans une histoire et qu’importait la forme. Au demeurant, peut-on écrire en faisant abstraction de cette manie d’enfermer l’écriture dans des tiroirs : roman, théâtre, poésie, nouvelle… ? Mon souhait est de passer les frontières, et même, de vivre sur ces frontières.

        J’ai proposé ce texte à Edouard Martini après avoir vu « La Valse du hasard » de Victor Haïm qu’il a mis en scène en 2004. La rigueur du jeu, la scénographie de Lydia Héritier donnait à la pièce une dimension fantastique et précise à la fois. Dans un premier temps, j’ai livré à Edouard « Le Chant d’Abelle » sans didascalies. Une manière d’ouvrir plus encore le champ d’expression. Notre cheminement de création a fait qu’aujourd’hui deux femmes et un homme sont sur scène.

        Dans la pièce, je m’aventure vers une écriture polyphonique où le rythme prend le pas sur la ponctuation ; les tonalités se multiplient ; les mots, syllabes, voyelles, silences se répètent. On entend parfois ce son lointain, ce babillage enfantin qui est resté au fond de notre gorge. Tendre l’oreille, revenir à la source. Ainsi, la bouche rend au mot sa diversité, renforce, multiplie son sens.

        J’ai voulu me confronter à un thème fondateur de notre culture : la culpabilité. « Le Chant d’Abelle » s’inspire de l’histoire biblique de Caïn et d’Abel, tout en la bouleversant. Les rôles sont inversés. Abel est ici de surcroît une femme ! Une manière de secouer les vieux mythes ! Quelle lecture de la culpabilité faisons-nous aujourd’hui ? Parmi les autres thèmes abordés : le double ; la tragédie de la fraternité, l’enfermement.
       
        Cette pièce de théâtre participe d’une quête personnelle : aller à la rencontre des hommes, de cet autre qui nous est lointain et si proche à la fois, de ce double réel (jumeau) ou imaginé. « Le Chant d’Abelle » aborde l’autre en soi dans un voyage où la voix se conjugue à l’écriture dans une sorte de métissage sans cesse à réinventer.

            André Cohen Aknin

  • Au cœur de l'écriture

    "Des rêves dans les plis d'une mémoire étrangère frappent à ma tête"
    Deux mois après avoir publié dans le blog "Entre peur et désir" sur l'envie et la difficulté de l'écriture, où en suis-je ?
    Me voici au cœur du roman où les destins de trois femmes s'entremêlent. Je ne sais plus si j'habite cette histoire ou si cette histoire m'habite. Je ne sais plus s'il s'agit de moi, démultipliée, ou de femmes étrangères. Des hommes, proches et  lointains à la fois, traversent l'histoire. Une voix venue de rien ou de presque rien s'immisce dans le récit.
    En perpétuel voyage, je rencontre parfois André qui vit dans un autre monde, celui d'Abelle, son héroïne. Sa pièce de théâtre, Le chant d'Abelle, est en voie de devenir roman. Nous sortons de nos pages, étourdis, allumons la cheminée, cuisinons, marchons dans la campagne. Nos pensées sont encore en errance. Notre vie quotidienne est ponctuée de : je te l'ai dit, tu ne m'écoutes pas, et donne lieu à des éclats de voix ou de rires.
    Il y a aussi parfois trop de monde dans la maison avec Abelle et son jumeau, Roberte, Jeanne,  Angela et tous les autres. Il faut souvent ouvrir grand les fenêtres.

  • Geneviève Briot

    D’origine lorraine,  je vis dans la Drôme depuis de nombreuses années où  j'ai été enseignante en Collège. La rencontre avec Paul Vincensini, Guillevic, Jacques Imbert et les poètes de “Poésie-Rencontres” à Lyon affirme mon besoin d’écrire. J'anime une émission hebdomadaire de radio “L’amour brûle le circuit” en référence au poète montilien Alain Borne. 1982/1983.

    Poésie

    - Basalte  Edition Chambelland 1982 
    - Météorites  Edition Subervie 1987  La poésie de Geneviève Briot “une originalité profonde, d’âme si j’ose dire. Il me plaît que      ce soit une poésie de femme avec tous les attributs de la femme : le sensibilité, la sensualité…” Guillevic

    - Participation  à l’Almanach  de la Charte des Auteurs et Illustrateurs pour la Jeunesse
    - à une anthologie poétique - Poèmes pour s’éclairer à la luciole L’Epi de Seigle  
    - Participation à Poèmes missives Guilde du Poème Rochessauve.
    - Poésie , nouvelles publiées en revues : Lieux d’Être, Encres vagabondes, Étoiles d'encre……

    - Création de lectures–récitals avec André Cohen Aknin, auteur dramatique,"Toujours et Jamais" "les Colporteurs"…
    - avec Pascal Capuccia musicien "Poésie à bretelles"

    Expositions

    - Réalisation avec le Centre Culturel de Montélimar : Alain Borne  “Du désir à la transparence” 1983
    - Participation à  "Fenêtre sur mots" Privas mai 2002
    - Création :  "31 minutes"  itinéraire artistique  images textes voix  Collectif de créateurs Romans octobre 2006
    - 31 minutes  :  recueil  Collectif 31

    Théâtre

    - Parole de Guadal ! Créée en 1991. Compagnie et Edition Noirs Trottoirs. Romans 1992.
    - Jalan' Jalan' ou le voyage à Cumulo-Nimbus  Créée en 1992  CAP Théâtre. Jouée en arabe Festival de Fès (Maroc) en 2003
    - La planète de Lola créée en 2000 Le Théâtre des Migrateurs. Jouée en anglais aux USA en 2004, en Bulgarie en 2005
    - Nous ne jouerons plus à la marelle  coauteur  Cohen Aknin.  Créée en 1991

    - Sur la route Récit-spectacle Petites Cours et résonances Romans 1998
    - Conversation sur un fil  coauteur  André Cohen Aknin  Créée en 2002 Compagnie Agora

    Romans

    - L’ogre aux pieds nus, Editions Chardon bleu 1988. Primé en 89 à Padoue (Italie) Littérature Européenne pour la Jeunesse     -
    - L’appel du Sud,  1999 Marsa Editions Paris et Alger réédité en 2001 dans Trois romans algériens au féminin 
    - Najib l'enfant de la nuit, Jeunesse L'Harmattan Paris 2007

    - Des cerises en hiver, L'Harmattan Paris 2012

    Récits

    - Un livre à la mer 2003 Marsa Éditions (présenté le 9 octobre 2004 lors d'une table ronde avec Benjamin Stora sur France Culture     "Bouge dans ta tête")

    Album

    - Histoire d’éléphant 1999 illustré par Armand Kaercher Editions Grandir (version alsacienne de Robert Mazerand)