Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

littérature jeunesse

  • La douleur devenue oiseau

    par Dominique le Boucher
    à propos de Najib l'enfant de la nuit, Geneviève Briot, roman, Paris L'Harmattan 2007

    "Dix enfants de Kabylie, six garçons et quatre filles, avec leurs animateurs Farid et Karima, ont embarqué sur le Zeralda à Alger pour passer leurs vacances en France au Centre des Tilleuls, à quelques kilomètres de Marseille dans la campagne, après que leurs familles ont eu à subir les violences des années 90 en Algérie.
    Najib le jeune héros du récit est celui "qui parle le mieux le français et les autres ont souvent besoin de lui;

    Un soir, Najib raconte l'histoire de son village de Kabylie et de sa famille à ses copains Simon et Pilou, "…l'histoire la plus triste de toutes les histoires tristes…" et chacun sent qu'à ce moment-là l'enfance ne tient qu'à un fil. C'est Pilou qui commente le lendemain lorsque Najib fait une fugue durant une course à pied organisée entre les enfants : "…il vient de la nuit, c'est tout…"
    Les enfants algériens sont pris dans la violence d'une histoire plus vaste qu'eux, la violence et la folie des adultes qui percute de manière insensée leur joie et leur plaisir du jeu et ils ont si peu de moyens pour exprimer ce double état dans lequel ils sont obligés de vivre désormais. "Par sa fuite, son accident peut-être, Najib dit ce qu'ils ce qu'ils ne savent pas dire, cette chose dans laquelle ils se débattent, chacun à sa manière…"

    La fugue qui aurait pu faire s'achever en drame cette belle histoire initiatique de la découverte par de jeunes garçons et filles de la mort et de l'amour, va révéler au contraire combien pour ces enfants qui sont nés et ont grandi dans les montagnes de Kabylie l'énergie vitale et poétique qui se dégage de la terre chauffée par le soleil comme un parfum peut seule par une sorte de rituel magique faire s'échapper la douleur du corps et lui rendre sa légèreté."
    Extrait de l'article paru dans Algérie Littérature Action n°117-118, page 55

  • Salon du livre "roman(s) à Romans"

    Je serai présente au Salon du Livre "roman(s) à Romans" les 17 et 18 novembre 2007. J'y présenterai plusieurs de mes ouvrages et en particulier "Najib l'enfant de la nuit" paru en 2007 chez Jeunesse l'Harmattan.

    Voici ce qu'en dit Marie Noëlle Arras dans le dernier numéro de la Revue "Étoiles d'encre" :
    Ce livre écrit pour les enfants leur rappelle ou leur apprend les événements très douloureux du terrorisme en Algérie pendant les années 90 à travers l'histoire de Najib. L'atrocité n'est pas facile à raconter mais Geneviève Briot, en leur donnant la parole et en faisant intervenir aussi les adultes, … donne une formidable leçon d'espoir et de tolérance. L'amitié entre les enfants de sociétés différentes est le ferment d'un avenir meilleur.

     

  • "Lire en mai" à Nyons

    les 17, 18 et 19 mai sur le thème de la gourmandise.

    Nous étions au Salon du livre "Lire en mai".
    Sur la place du marché, les saveurs, les odeurs invitent à la dégustation des fruits, des légumes, des miels, au régal des couleurs.
    Sous les arcades, les livres ouvrent une ruelle de sensations les plus diverses où se côtoient saveurs en tous genres. C'est dans l'ombre qu'ils se tiennent, prêts à se révéler aux lecteurs. Les passants curieux, intimidés parfois s'y promènent. À ceux qui palpent les pages, les auteurs dévoilent souvenirs et désirs enfermés sous les jaquettes sobres ou pimpantes. Une houle de paroles s'étale sous les arcades, une mer placide qui tait les tempêtes cachées dans les pages. Jackie, Nathalie, Annick et les autres bénévoles suivent le flux et le reflux de la marée, accueillent les visiteurs, veillent au bien-être des auteurs. Sylvain, Thibault voltigent d'une table à l'autre.
    C'est dans l'ombre aussi qu'on peut découvrir la librairie Pinet, cet antre qui plonge ses racines dans la mémoire. L'agencement hétéroclite des titres, des papiers, des peintures, des crayons crée un joyeux désordre qui n'est qu'apparent. Madame Pinet et son fils François en détiennent le secret.
    Notre table présente "La lèvre du vent", "Najib l'enfant de la nuit", "Un livre à la mer". Trois livres qui évoquent l'Algérie d'hier et d'aujourd'hui. Les rencontres, les conversations avec les visiteurs nous montrent une fois de plus combien sont nombreux, tenaces, les liens entre Français et Algériens, combien la parole libère. Les livres ont posé les mots indicibles et permettent de trouver un peu d'apaisement.
    "Histoire d'éléphant" est aussi sur la table et les aquarelles collages d'Armand Kaercher séduisent beaucoup de promeneurs. Je ne parlerai que de Lutz et Helga, la soixantaine, qui l'ont emporté le visage ravi : il sera sur l'étagère des livres jeunesse qu'il collectionnent. C'est qu'il n'y avait pas que des Drômois ; nous avons rencontré des Allemands, des Suisses, des Hongrois, des Hollandais.
    A la fin de "Lire en mai" sur la gourmandise, nous étions gorgés de paroles, de sourires, de petits bonheurs. Nos livres vont habiter des maisons inconnues, vont peupler des imaginaires. Nous sommes ici et ailleurs. Étonnant, non ?

  • Geneviève Briot

    D’origine lorraine, je vis dans la Drôme depuis de nombreuses années où  j'ai été enseignante en Collège. La rencontre avec Paul Vincensini, Guillevic, Jacques Imbert et les poètes de “Poésie-Rencontres” à Lyon affirme mon besoin d’écrire. J'anime une émission hebdomadaire de radio “L’amour brûle le circuit” en référence au poète montilien Alain Borne. 1982/1983.

    Poésie

    - Basalte  Edition Chambelland 1982 
    - Météorites  Edition Subervie 1987  La poésie de Geneviève Briot “une originalité profonde, d’âme si j’ose dire. Il me plaît que      ce soit une poésie de femme avec tous les attributs de la femme : le sensibilité, la sensualité…” Guillevic

    - Participation  à l’Almanach  de la Charte des Auteurs et Illustrateurs pour la Jeunesse
    - à une anthologie poétique - Poèmes pour s’éclairer à la luciole L’Epi de Seigle  
    - Participation à Poèmes missives Guilde du Poème Rochessauve.
    - Poésie , nouvelles publiées en revues : Lieux d’Être, Encres vagabondes, Étoiles d'encre……

    - Création de lectures–récitals avec André Cohen Aknin, auteur dramatique,"Toujours et Jamais" "les Colporteurs"…
    - avec Pascal Capuccia musicien "Poésie à bretelles"

    Expositions

    - Réalisation avec le Centre Culturel de Montélimar : Alain Borne  “Du désir à la transparence” 1983
    - Participation à  "Fenêtre sur mots" Privas mai 2002
    - Création :  "31 minutes"  itinéraire artistique  images textes voix  Collectif de créateurs Romans octobre 2006
    - 31 minutes  :  recueil  Collectif 31

    Théâtre

    - Parole de Guadal ! Créée en 1991. Compagnie et Edition Noirs Trottoirs. Romans 1992.
    - Jalan' Jalan' ou le voyage à Cumulo-Nimbus  Créée en 1992  CAP Théâtre. Jouée en arabe Festival de Fès (Maroc) en 2003
    - La planète de Lola créée en 2000 Le Théâtre des Migrateurs. Jouée en anglais aux USA en 2004, en Bulgarie en 2005
    - Nous ne jouerons plus à la marelle  coauteur  Cohen Aknin.  Créée en 1991

    - Sur la route Récit-spectacle Petites Cours et résonances Romans 1998
    - Conversation sur un fil  coauteur  André Cohen Aknin  Créée en 2002 Compagnie Agora

    Romans

    - L’ogre aux pieds nus, Editions Chardon bleu 1988. Primé en 89 à Padoue (Italie) Littérature Européenne pour la Jeunesse     -
    - L’appel du Sud,  1999 Marsa Editions Paris et Alger réédité en 2001 dans Trois romans algériens au féminin 
    - Najib l'enfant de la nuit, Jeunesse L'Harmattan Paris 2007

    - Des cerises en hiver, L'Harmattan Paris 2012

    Récits

    - Un livre à la mer 2003 Marsa Éditions (présenté le 9 octobre 2004 lors d'une table ronde avec Benjamin Stora sur France Culture     "Bouge dans ta tête")

    Album

    - Histoire d’éléphant 1999 illustré par Armand Kaercher Editions Grandir (version alsacienne de Robert Mazerand)