Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/02/2011

Andrée Chedid

AndreeChedid_000.jpg

Andrée Chedid est morte à Paris le 6 février 2011 à 90 ans.
Nous sommes heureux d’avoir rencontré cette dame attentive aux autres, d’avoir donné maintes fois sa poésie en public.

« Si les jours égrènent ce qui sépare, il te reste ce qui est. » écrit-elle dans « Textes pour un poème » Ce qui est, ce sont ses écrits, romans, nouvelles, poésie, qui révèlent son talent et sa générosité, qui jettent des passerelles entre rêve et quotidien.

Son écriture, en particulier ses poèmes intitulés « Jeunesse » allaient dans le sens de l’élan qui redonne aujourd’hui la liberté à l’Égypte, pays où elle est née.

«  Jeunesse

Tu chantes !

Pour un temps s’apaise

L’univers en tornade

que tu portes dans tes flancs

Tu danses !

Ton corps brûle ses frontières

T’emporte hors de ton corps

Tu cries !

Ta fureur attise l’âme

des univers éteints

Tous les appels du monde

te traversent jeunesse !

Tu enfantes le feu. »